Actuellement, la nouvelle technologie ne cesse de se développer. Par l’existence de certains logiciels, les experts de l’informatique entrent de plus en plus dans un monde virtuel créé artificiellement, très proche de la réalité. Les jeux vidéo trouvent sa place dans ce monde. Très prisés par les jeunes, les jeux vidéo sont addictifs. Son but est de faire en sorte que l’on passe plus de temps sur son écran à prendre plaisir pour jouer afin de ne plus s’en passer. Depuis quelques années, ils ont connu une avancée considérable et deviennent de plus en plus réaliste.

Les jeux les plus effrayants dans le monde virtuel

La technologie actuelle permet d’intégrer des jeux dans des supports différents que ce soit l’ordinateur, tablette, téléphone Android, ou bien à son PlayStation. Il y en a de nombreux jeux pour se divertir adaptés à chacun de ces appareils. Les jeux ne se limitent plus sur les courses de voitures, ou les jeux de cartes. Désormais, un phénomène en essor avec le VR est l’intégration de l’horreur dans les jeux. Réalite virtuelle et horreur font bon ménage pour ceux qui aiment la forte sensation ou bien tout simplement, surmonter sa peur. Quoique ce phénomène reste dans l’imaginaire, l’expérience reste mémorable comme si c’était réel.

Mécanisme des jeux d’horreur en réalité virtuelle

Le but des jeux d’horreur est de faire en sorte que le joueur évoque une émotion épouvante, sinon, le jeu n’a de sens. Pour cela, le jeu a été conçu de manière à ce qu’il n’y ait pas d’obstacle entre le joueur et l’horreur. Certains jeux utilisent même de casque pour les yeux ou les oreilles afin que l’utilisateur soit complètement isolé. Cette action permet de mieux capter l’attention du joueur, ainsi, il est plus facile de le faire plonger dans le monde virtuel. Totalement immergé dans ce monde, le cerveau se trompe et le gamer pense qu’il vit dans la réalité.

Ensuite, l’anticipation à l’horreur est nécessaire pour réussir le phénomène d’horreur en VR. En effet, avant même d’y jouer, le fait que l’on sait que quelque chose de terrifiant arrivera placera le joueur dans un état épouvante qui le fait vibrer de sursaut ou de cri lorsque l’horreur survient d’un coup.
Cette sensation d’insécurité, de la peur de l’inconnue, entraîne une terreur plus durable et crée plus de succès à l’horreur dans le jeu.

Effets des jeux d’horreur

La plupart des gamers sont essentiellement des jeunes. Le fait de simuler le jeu en réalité virtuelle peut s’avérer plus conséquent. Certes, jouer devrait donner du plaisir aux gamers. Mais il faut savoir connaître ses limites et être conscient de ces faits et gestes. Cette sensation même existante qu’elle soit reste virtuelle. Les jeunes sont plus faciles à attirer, et inconsciemment, le fait de se plonger dans l’imaginaire peut des fois faire déconnecter de la réalité. Le monde réel existe et résiste alors que le monde virtuel obéit.

Le but des créateurs est de rendre accro l’utilisateur comme s’il ne peut s’en passer. C’est le premier danger du VR, la dépendance à risque de ne plus savoir ce qui est réel du non. Néanmoins, dans les jeux d’horreur, le gamer peut faire face à des situations de terreur et pouvoir à la fois surmonter sa propre peur. C’est donc un bon moyen de surmonter l’angoisse dans la vraie vie.

Beaucoup de jeux virtuels s’adonnent notamment dans la création de phénomène d’horreur. Des plus effrayants, au moins intenses, les créateurs en proposent bons nombres adaptés à nos désirs, demandes, adrénaline. Des jeux qu’il faut savoir manipuler avec conscience pour ne pas se perdre dans le monde virtuel.